Le Vénézuela devient comme Cuba lors de la guerre froide


Par Konex

Bombardier Tupolev 160 de l'aviation russe

Bombardier Tupolev 160 de l

Le 10 septembre 2008, le Vénézuela a accueilli sur son territoire un bombardier stratégique russe dans le cadre d’un pacte d’amitié entre les deux nations. Hugo Chavez, président du Vénézuela, a invité les pilotes russes a demeurer en son pays aussi longtemps qu’ils le désiraient. Les russes ont reçu d’une manière très favorable cette invitation.

Le Tupolev 160 est un bombardier moderne à long rayon d’action qui est considéré comme une arme stratégique. Depuis quelques années, le Vénézuela investit des milliards de dollars en armement en provenance de la Russie. Le président Hugo Chavez veux créer une zone de protection dans les Caraibes, à la limite de la zone d’influence légale des États-Unis.
Zone d'exercice de la marine russe en novembre 2008

Zone d

Du 10 au 14 novembre 2008, un groupe de navires de guerre russes participera à un exercice commun avec les forces militaires du Vénézuela dans les eaux internationales des Caraibes. Depuis la fin de la guerre froide, il y a 20 ans, c’est le premier déploiement de forces russes significatives si près de la frontière étatsunienne. 
Les États-Unis ont tenté de diaboliser par les médias Hugo Chavez qui refuse d’acheter de l’équipement militaire américain à des coût excessifs. Le président Chavez a été élu d’une façon démocratique et transparente par la population du Vénézuela. Le Vénézuela utilise l’argent du pétrole,  qu’il vend aux États-Unis, pour nourrir sa population et créer une zone d’influence « sans les États-Unis ». 
Tandis que Castro se meurt, Chavez et le Vénézuela lancent un défi aux États-Unis. Le président du Vénézuela reçoit le soutien de l’Iran, de la Russie et de la Chine. L’élection démocratique de Chavez, reconnue par l’ONU et les États-Américains, donne une dimension au président Chavez que ne possédait pas Castro.
Au mois de novembre qui arrive, alors que le monde plonge dans une récession économique, il va se jouer dans la mer des Caraibes un jeu d’échec qui risque de modifier le nouvel ordre mondial. 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :