Toujours des combats au Kivu


Kivu : les combats se poursuivent dans l’indifférence

Par Konex

Le 8 avril, la ville d’Uvira a été attaquée dans la matinée par des assaillants qui seraient venus du Burundi voisin. La cible de cette attaque est un centre de détention. Environ deux cents détenus auraient été libérés. Les combats auraient fait une douzaine de mort, dont une femme civil.

Victime de la violence de la guerre

Victime de la violence de la guerre

La ville d’Uvira est la deuxième plus grande ville de la province du Sud-Kivu, en République démocratique du Congo. Les assaillants, qualifiés d’anciens Hutus génocidaires, seraient des membres de groupes armés violents qui utilisent les armes pour survivre dans cette région et tenter de reprendre un pouvoir et de répandre leur idéologie génocidaire.

De plus à Pinga au Nord du Kivu, ancienne place forte du commerce de minerais, la population demande également le renforcement des positions congolaises. Le soir, la majorité des villageois se réfugient devant la base de la MONUC afin d’y trouver une protection. La rumeur veut qu’une force de 1000 anciens hutus rwandais tente de reprendre leur position à Pinga et menace les civils.

Dans la région du Kivu, les forces combattantes hutues manquent de vivres et les soldats de l’armée nationale de la RDC n’ont pas été payés depuis trois mois et souffrent de la faim. Entre les combats, les soldats de toute allégeances tournent leurs armes vers les civils pour trouver à manger et ramasser quelques dollars ou objets de quelconque valeur.

Le pouvoir des armes et de l’argent du minerais parle dans cette région. L’absence d’assise politique solide profite aux vendeurs d’armes et à certaines compagnies. Mais les acteurs principaux, celui qui est devant le canon et celui qui est derrière, sont tous des africains.Désolation de la guerre

La solution ne peut que provenir de l’Afrique.

Par Konex

Publicités

Une Réponse

  1. l elite africaine doit s unir et avoir la meme ideologie celle de developper l afrique et de faire d elle un continent ou il fait bon vivre. cela permettrai de limiter l immigration des jeunes africains qui sont a la recherche de l eldorado et le plus important c est de ne plus creer la desolation le desespoir le chagrin dans les familles et tout le continent africain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :